Le 4ᵉ vague de l’épidémie de la COVID-19 est bien présente en France. Toutefois, si les contaminations et les hospitalisations grimpent à nouveau, certains départements affichent des taux d’incidence bien plus bas que la moyenne nationale. On fait le point.