Habituellement, la nourriture est reliée à une sensation de plaisir, un sentiment de satisfaction. C’est un truc bien, qui donne envie et procure de supers expériences gustatives. Et même si la bouffe peut paraître un sujet évident, ça ne l’est pas toujours et pas pour tout le monde. Mais pas de panique ! L’essentiel est de comprendre pourquoi.

J’me sens mal, j’ai pas faim

Les émotions et ton état psychologique agissent beaucoup dans le lien avec la nourriture. Cela t’est peut-être déjà arrivé : tu as vécu quelque chose de compliqué, tu es contrarié.e ou triste, tu traverses une période de stress, tu te sens angoissée…et tu as l’estomac noué. Tant que ça ne dure pas, on peut parler d’un petit problème passager

En revanche, c’est quand ce souci commence à s’étaler dans le temps que l’on peut dire que la bouffe est potentiellement devenue un problème.

Lorsque tu observes que quelque chose a réellement changé dans ta relation à la nourriture, que tu n’arrives pas à retrouver tes habitudes alimentaire, c’est le signal que quelque chose ne va pas  et peut-être que tu as besoin d’aide

Un refuge rassurant

Au lieu d’avoir l’appétit coupé, nos émotions peuvent aussi nous donner envie de manger. Tu te sens tristeet tu finis la plaquette de chocolat par exemple. Manger joue alors un rôle rassurant voire protecteur, qui comble et apaise. Là encore, quand ce souci commence à s’étaler dans le temps ça peut être le signe que tu gardes en toi une souffrance qui s’exprime par ce biais-là.

Les différents mal-être rattachés à la nourriture sont multiples : soucis à la maison, prises de tête avec un.e ami.e, difficultés dans son couple, problèmes à l’école ou au boulot, tristesse installée en soi, violences… Que ce soit dans le sens de la restriction ou de l’excès se nourrir devient complexe. Alors, il peut être question de Troubles du Comportement Alimentaire, nécessitant une prise en charg médicale et psychologique.

J’ai des papillons dans le ventre !

L’excitation peut elle aussi te jouer des tours et venir remplir ton estomac avec des sensations hyper cool mais un peu bizarres  C’est ce que l’on appelle avoir des « papillons dans le ventre ». Premier date, voir quelqu’un qu’on kiffe, surexcité.e à l’idée de faire un truc qu’on attendait trop… Bref, les raisons du kiffe sont multiples et tant mieux d’ailleurs !

A tel point que tu ne peux plus rien avaler, comme si l’état d’excitation est tellement à son comble qu’elle prend toute la place ! Rassure-toi, ces effets se dissipent rapidement et ton petit ventre récupérera son poste une fois ce bon stress passé

Et si j’arrive pas à manger à ma faim..?

Les situations financières délicates peuvent entraîner une précarité, qui a malheureusement des conséquences sur l’accès à la nourriture. Avoir un problème avec la bouffe, ça ne veut pas forcément dire un blocage qui vient de soi, ça peut aussi être lié à une difficulté à se nourrir comme on en aurait besoin ou comme on le souhaiterait.

Pour pallier au maximum à cette précarité, il y a les banques alimentaires comme Les Restos du cœur, la Croix-Rouge, le Secours Populaire et bien d’autres associations qui participent à ces actions ! Il est également possible de se faire aider par une assistante sociale pour faire le point sur les aides possibles ou à joindre le numéro national de précarité étudiante

Tu as repéré des difficultés avec la bouffe ? Tu te poses des questions ? N’hésite pas à nous appeler au 0800 235 236 pour en parler !

The post Quand la bouffe devient un problème ! first appeared on Fil santé jeunes.

The post Quand la bouffe devient un problème ! first appeared on ProcuRSS.eu.