Trois conseils pour surmonter le trouble d’anxiété sociale

Trois conseils pour surmonter le trouble d’anxiété sociale

anxiete socialeL’anxiété sociale est la peur d’être jugé et évalué négativement par d’autres personnes, ce qui entraîne des sentiments de mal-être, d’infériorité, de gêne, d’humiliation, de dépression, de culpabilité, de mécontentement, etc. Si une personne devient anxieuse de façon irrationnelle dans des situations sociales, mais se sent mieux lorsqu’elle est seule, alors l’anxiété sociale est probablement la cause. Le trouble d’anxiété sociale, ou phobie sociale, est un problème beaucoup plus courant que ce que l’on pourrait croire. Des millions de personnes à travers le monde souffrent soit d’une anxiété sociale spécifique ou d’une anxiété sociale générale. Voici trois conseils pour vaincre ce trouble dévastateur et traumatisant.

Affrontez vos peurs

Une des choses les plus utiles que vous puissiez faire pour surmonter l’anxiété sociale est de faire face aux situations sociales que vous craignez plutôt que de les éviter. L’évitement maintient le trouble d’anxiété sociale. Eviter les situations éprouvantes pour les nerfs peut vous aider à vous sentir mieux à court terme mais pas à faire face aux situations à long terme. Plus vous évitez une situation sociale redoutée, plus elle devient effrayante et pesante.

L’évitement peut également vous empêcher de faire des choses que vous aimeriez faire ou d’atteindre certains objectifs. Par exemple, la peur de parler peut vous empêcher de partager vos idées au travail, de vous distinguer dans la classe ou de vous faire de nouveaux amis.

Même s’il peut sembler impossible de surmonter une situation sociale redoutée, vous pouvez le faire en procédant petit à petit. L’idée est de commencer par une situation que vous pouvez gérer et d’évoluer progressivement vers des situations plus difficiles, en renforçant votre confiance en vous et en vous permettant d’acquérir des capacités d’adaptation au fur et à mesure que votre combat contre l’anxiété.

Par exemple, si la socialisation avec des inconnus vous rend anxieux, vous pouvez commencer par accompagner un ami à une soirée. Une fois que vous êtes à l’aise avec cette étape, vous pouvez essayer de vous présenter à une nouvelle personne, etc.

Gagner du terrain sur l’anxiété sociale

N’essayez pas de faire face à votre plus grande peur tout de suite. Ce n’est jamais une bonne idée d’agir trop vite ou d’essayer de forcer les choses. Cela peut se retourner contre vous et renforcer votre anxiété.

Soyez patient. Surmonter l’anxiété sociale prend du temps et nécessite de la pratique. C’est un progrès graduel et progressif.

Utilisez les compétences que vous avez acquises pour rester calme, par exemple en vous concentrant sur votre respiration et en remettant en question des hypothèses négatives.

Interaction sociale avec des collègues : exemple d’échelle d’anxiété

  • Étape 1 : dites «bonjour» à vos collègues.
  • Étape 2 : posez-leur des questions sur la façon d’accomplir des tâches.
  • Étape 3 : demandez à un collègue ce qu’il a fait en fin de semaine.
  • Étape 4 : asseyez-vous dans la salle du personnel pendant la pause-café.
  • Étape 5 : prenez votre déjeuner dans la salle du personnel.
  • Étape 6 : prenez votre déjeuner dans la salle du personnel et discutez avec vos collègues.
  • Étape 7 : proposez à un collègue de boire un verre après le travail.
  • Étape 8 : sortez déjeuner avec un groupe de collègues.
  • Étape 9 : partagez des informations personnelles avec des collègues.
  • Étape 10 : assistez à une fête du personnel.

Faites un effort pour être plus social

La recherche active d’environnements sociaux favorables est un autre moyen efficace de vaincre votre anxiété sociale. Les suggestions suivantes constituent de bons moyens pour commencer à interagir de manière positive avec les autres :

Prenez part à des ateliers d’entraînement aux habiletés sociales et à l’affirmation de soi. Les habiletés sociales sont les capacités qui nous permettent de distinguer et comprendre les messages qui nous sont envoyés par les autres et d’émettre une réponse adaptée via des moyens verbaux et non verbaux. Ces ateliers et formations vous donneront l’occasion d’avoir une activité sur laquelle vous concentrer pendant que vous vous impliquerez également avec un petit nombre de personnes partageant les mêmes idées que vous.

Travaillez sur vos compétences en communication. De bonnes relations dépendent d’une communication claire et intelligente sur le plan émotionnel. Si vous avez des difficultés à vous connecter aux autres, apprendre les compétences de base en intelligence émotionnelle peut vous aider.

Peu importe si vous vous sentez mal à l’aise ou nerveux en compagnie des autres, vous pouvez apprendre à faire taire les pensées critiques et négatives qui émanent de votre intérieur, à renforcer votre estime de soi et à devenir plus confiant et plus sûr dans vos interactions avec les autres. Vous n’êtes pas obligé de changer de personnalité. En apprenant simplement de nouvelles compétences et en adoptant une vision différente, vous pourrez surmonter vos peurs et votre anxiété et créer des amitiés enrichissantes.

Adoptez un mode de vie anti-anxiété

L’esprit et le corps sont intrinsèquement liés. En effet, certaines études suggèrent que la façon dont vous traitez votre corps peut avoir un effet significatif sur votre niveau d’anxiété, votre capacité à gérer les symptômes d’anxiété et votre confiance en soi globale.

Bien que les changements de mode de vie ne suffisent pas à eux seuls à surmonter la phobie sociale ou le trouble d’anxiété sociale, ils peuvent vous aider à progresser dans votre traitement. Les conseils suivants vous aideront à réduire votre niveau d’anxiété global et à préparer le terrain pour un traitement réussi :

  • Évitez ou limitez la caféine : le café, le thé, les boissons gazeuses et les boissons énergisantes agissent comme des stimulants qui augmentent les symptômes d’anxiété. Pensez à arrêter entièrement la caféine ou du moins limiter sa consommation.
  • Soyez actif : faites de l’activité physique une priorité avec pas moins de 30 minutes par jour si possible. Si vous n’aimez pas faire de l’exercice, essayez de l’associer à des choses que vous aimez, comme faire du lèche-vitrines tout en marchant dans le centre commercial ou danser sur le rythme de votre musique préférée.
  • Ajoutez plus d’acides gras oméga-3 à votre alimentation : les acides gras oméga-3 favorisent la santé du cerveau et peuvent améliorer votre humeur, vos perspectives et votre capacité à gérer l’anxiété. Les meilleures sources sont les poissons gras (saumon, hareng, maquereau, anchois, sardines), les algues, les graines de lin et les noix.
  • Consommez l’alcool avec modération : vous pouvez être tenté de boire un verre ou deux avant une situation sociale pour vous relaxer, mais sachez que l’alcool augmente le risque d’avoir une attaque d’anxiété.
  • Cessez de fumer : la nicotine est un puissant stimulant. Contrairement à la croyance populaire, le tabagisme entraîne une anxiété accrue et non inférieure. Si vous avez besoin d’aide pour éliminer cette mauvaise habitude, n’hésitez pas à consulter un thérapeute ou un hypnothérapeute.
  • Essayez d’avoir un sommeil suffisant et réparateur : lorsque vous êtes privé de sommeil, vous êtes plus vulnérable à l’anxiété. Être bien reposé vous aidera à rester calme et zen en situation sociale.

Si vous souffrez d’anxiété sociale et que vous avez du mal à trouver un traitement approprié qui peut vraiment vous aider à gérer et surmonter ce trouble, sachez que l’hypnose peut constituer une excellente alternative aux autres traitements que vous avez probablement essayés mais qui n’ont donné aucun résultat. N’hésitez pas à nous appeler ou nous envoyer un email si vous souhaitez être mis en contact avec un hypnothérapeute expérimenté.